RUCHE 

D'ENTREPRISE

La ruche des associations Mocamana et SOS Mangroves

 est installée chez Caroline du Rucher Sauvage, au fond de la vallée de la Dumbea.

Que vous propose l'association MOCAMANA ?

5 facettes pour protéger l'environnement :

"L'Esprit Forêt" : consiste à la protection, la restauration, valorisation et entretien des forêts sèches,

"L'Esprit Découverte" : pour mieux faire connaître la faune et la flore endémiques exceptionnelles de notre territoire et inciter à un comportement respectueux de notre patrimoine,

"L'Esprit Développement Durable": en proposant à la vente des plants issus des pépinières des tribus,

"L'Esprit Pédagogique" : avec des ateliers de sensibilisation à l'environnement,

"L'Esprit Eco-Citoyen" : avec des animations sur le compostage, le tri sélectif, ou encore la fabrication de produits ménagers écologiques,

Mocamana.jpg

1, rue Soenne - VDC

Nouméa

27 11 77 ou 77 34 36

Que vous propose SOS Mangroves ?

L'objectif de l'association est avant tout de préserver les mangroves existantes,

répondre à la demande d’accompagnement d’associations, de sociétés, de jeunes, d’étudiants qui désirent venir en stage,

continuer à mettre en place notre concept de dynamique participative dans les actions demandées,

protéger et réhabiliter des zones de mangrove en danger avec des jeunes en difficulté sociale

Pose des plaques de Mocamana et SOS Mangroves

C'est dans ce petit paradis préservé que les ruches sont installées, bénéficiant de conditions idéales et de pollens variés.

C'est avec un vrai bonheur que nous accueillons ces associations de protection de l'environnement.

Un grand merci à tous ceux qui ont contribué lors de la soirée du MV Lounge du 19 septembre 2019.

Et un petit fou rire partagé pour bien finir la visite !!

Merci Caroline pour ta joie de vivre !!

Septembre-Octobre : les manguiers sont en fleurs en Calédonie

les faux lilas embaument les forêts de leur doux parfum

et les erythrines oranges se parent de leurs magnifiques grappes de fleurs

13 Octobre 2019 : les ruches déménagent !!!!

Les ruches quittent la campagne de Dumbea pour rejoindre un charmant site sur le Mont Mou, qui bénéficie une vue magnifique !!

Caroline et son mari déménagent les ruches la nuit afin d'être sûrs que toutes les abeilles soient bien rentrées à l'intérieur de la ruche.

Octobre : dans le rucher de Caroline

La saison démarre bien et Caroline fait le tour des ruches pour les visites sanitaires. Ces visites approfondies ont lieu 2 fois dans l'année, chaque cadre est inspecté minutieusement pour déceler d'éventuelles maladies. 

Il y a encore beaucoup de travail d'atelier avec nettoyage des caisses,

fontes des brèches etc.

La semaine du 14 octobre c'est la semaine des produits locaux, les produits de Caroline du Rucher Sauvage seront mis en avant chez Biomonde

qui participe à l'événement. 

Les pains d'épices et ginger bread sont en cours de certification bio,

encore un peu de patience !!

Les récoltes de pollen sont très bonnes et le pollen est délicieux,

les préparations et le pollen sous vide vont arriver en magasin !!

Regardez la diversité des couleurs des pollens : 

La composition du miel

Le miel est composé de 80% de sucres (fructose, glucose, maltose, saccharose, etc...), de 17% d'eau et de 3% de composés divers (acides aminés, acides organiques, protéines, enzymes, sels minéraux, vitamines, facteurs anti-bactériens, oligo-éléments..)

Fabrication du miel 

L’abeille, ou les ouvrières très exactement, butinent le nectar des fleurs qu’elles stockeront dans leur jabot. Selon la plante, le taux de sucre va différer mais aussi la couleur, grâce au pourcentage de pigments présents dans le nectar, les arômes et les vitamines. Ensuite les abeilles le ramène à la ruche où d’autres ouvrières prendront le relais. Ces dernières chargeront le précieux nectar en enzymes. Elles modifieront la composition du futur miel en agissant sur le sucre et en faisant baisser le taux d'humidité. 

Bienfaits du miel

Propriétés anti-infectieuses et antibiotiques :
Le miel est connu depuis l’Antiquité pour ses propriétés anti-infectieuses : le miel empêche la prolifération bactérienne, virale ou fongique grâce à une enzyme, la glucose oxydase, produisant du peroxyde d’hydrogène (comme dans l’eau oxygénée) qui est un antiseptique naturel. De plus, il a une faible concentration en protéines ce qui empêche les bactéries de se développer. Enfin, son acidité entrave la multiplication des bactéries, complétant son action antibactérienne. Il peut être utilisé dans cet objectif aussi bien au niveau cutané qu’en ingestion pour la sphère respiratoire ou digestive.

Propriétés cicatrisantes :
Souvent employé comme antiseptique pour soigner les plaies, le miel possède également des propriétés cicatrisantes qui justifient à nouveau son utilisation cutanée. Il empêche alors le développement des bactéries et régénère le tissu cutané afin d’avoir une bonne cicatrisation. Cette action est due à sa forte osmolarité, qui fait que le miel attire l’eau, draine la lymphe et le plasma vers l’extérieur, ce qui élimine les débris et nettoie la plaie. Le miel est donc un antiseptique et antibactérien très reconnu, qui aide à la cicatrisation des plaies.

Propriétés antioxydantes :
Grâce à la présence de nombreux flavonoïdes, le miel a un important pouvoir antioxydant, car ces derniers neutralisent les radicaux libres, ayant ainsi un effet bénéfique dans la prévention de certains cancers ou certaines maladies cardiovasculaires. On peut également noter ici que le miel « foncé », plus riche en flavonoïdes et en fructose, serait plus efficace pour ces propriétés thérapeutiques.

Propriétés énergétiques et tonifiantes :
De plus, comme il est plein de sucre, le miel est une très bonne source énergétique qui peut vous redonner un coup de fouet quand vous en avez besoin. Attention tout de même si vous êtes diabétique ou que vous surveillez votre ligne, car le miel a un pouvoir sucrant supérieur au sucre et est très calorique. 

Il contient des vitamines, des traces d’enzymes, des acides aminés et des minéraux comme le calcium, le fer, le chlore de sodium, le magnésium, le phosphate et le potassium.

C'est un produit on ne peut plus naturel.

Le miel de Nouvelle-Calédonie est le fruit du travail d’apiculteurs soucieux de pratiquer leur métier dans le respect de la tradition. 

Profitez d'un moment de douceur avec les produits de Caroline

Novembre 2019 : 

La sécheresse qui perdure depuis plusieurs semaines ne permet pas aux abeilles de trouver la nourriture dont elles ont besoin.

Caroline et son mari Olivier sont donc contraints de transhumer les ruches vers des zones plus nourricières.

Le déplacement se fait la nuit, lorsque toutes les abeilles sont rentrées

dans les ruches. 

Caroline a gagné la médaille d'argent en miel foncé toutes fleurs au concours des miels calédoniens en octobre 2019 !!!

Une belle reconnaissance pour tout le travail fourni !!

Félicitations !!!

Retrouvez le miel de Caroline et ses produits dérivés dans les 3 magasins de Biomonde, magasin Santé Nature et boutique en ligne Bioattitude.

Mars 2020 :

Après la sécheresse prolongée et les alertes cycloniques qui ont imposées à Caroline de sangler toutes les ruches, la saison démarre enfin et les abeilles butinent de plus belle !!!

ça sent bon le miel !!!

Trouvez la reine !!!!

Revenons sur celle sur qui repose tout l'équilibre de la colonie.

La reine est issu d'un œuf identique à celui des ouvrières, la seule différence provient de sa nourriture. En effet en étant nourrie exclusivement en gelée royale elle deviendra une reine. On comprend mieux à présent la richesse de cet aliment n'est-ce pas ?

L'abdomen de la reine est plus long que celui des ouvrières,

comme vous pouvez l'observer sur la photo ci-dessous : 

Quelques jours après sa naissance, elle part faire son vol nuptial pour être fécondée par plusieurs mâles des ruches avoisinantes, ce qui lui permet de remplir sa spermathèque pour toute sa vie. Ensuite elle ne quittera plus la ruche (sauf pour essaimer si la colonie est trop forte, ce qui signifie qu'elle part avec la moitié de la colonie).

La reine va pondre toute sa vie environ 15000 œufs par jour,

et vivra environ 6 ans. Grâce à sa spermathèque, c'est elle qui choisit lors de la ponte dans l'alvéole, si l’œuf est fécondé ou pas, ce qui fera naître une ouvrière ou un mâle.

  Les apiculteurs utilisent une couleur qui identifie l'année de naissance d'une reine, afin de connaître son âge et de surveiller les essaimages. Chaque année correspond à une couleur, cette année c'est le bleu.

Vous voyez trouvez toujours la reine ?

On augmente les difficultés sur les photos n'est-ce pas ?!!

Le marquage de la reine est une aide précieuse !!!

Allez une petite dernière maintenant !!!

Le grand jour est enfin arrivé !!!

C'est la remise des pots de miel  aux 2 associations!!

Pour l'association MOCAMANA :

Merci à tous les participants de la Soirée du MV LOUGE de septembre 2019 qui ont contribuer au parrainage de la ruche Mocamana chez notre apicultrice partenaire Caroline du Rucher Sauvage.

Et pour l'association SOS Mangroves

Merci à tous les participants de la Soirée du MV LOUGE de septembre 2019 qui ont contribuer au parrainage de la ruche Mocamana chez notre apicultrice partenaire Caroline du Rucher Sauvage.

Un grand merci à ces 2 associations pour toutes les actions menées afin de préserver notre précieux et magnifique Caillou.

Pourquoi les apiculteurs s'habillent-ils en blanc ?

Outre le fait que les apiculteurs aient moins chaud en s'habillant en blanc, vous vous doutez bien que ce n'est pas la seule raison !!

La blanc apaise les abeilles, elles le distinguent plutôt en brillance

claire et voient un halo flou.

A l'opposé elles ont une méfiance nettement accrue par rapport au noir. Est-ce qu'elles ont ancré des souvenirs de prédateurs plutôt foncés nous n'en sommes pas sûrs, en tout cas elles semblent mal le distinguer,

tout comme le rouge.

Mais alors comment les abeilles voient-elles leur environnement ?

Les abeilles distinguent 3 couleurs : Le bleu, le vert et les ultraviolets.

Les autres couleurs leur apparaissent en noir.

Les dégradés de bleu et de vert leur apparaissent avec un décalage de teinte par rapport à notre vision. Par exemple le jaune leur apparait comme du vert plus ou moins pâle.

À la différence de nous, elles sont sensibles aux rayonnements ultraviolets présents dans la lumière du jour. À l’éclairage ultraviolet, les plantes révèlent des couleurs irisées et explosives très nettement différentes de celles perçues à la lumière du jour.

Les clichés révèlent également les cheminements lumineux guidant les insectes vers les organes reproducteurs des plantes, sortes de « balises » dont le rôle est semblable à celles utilisées dans les aéroports, soulignent les deux chercheurs.

Les abeilles ne voient pas dans le noir c'est pour cela que les butineuses rentrent dans la ruche à la tombée de la nuit.

En journée l'intérieur de la ruche est très sombre mais c'est par ses autres sens très développés que l'abeille se repère dans la ruche.

© 2018  SARL Les Abeilles du Caillou au capital de 100 000 XPF (www.lesabeillesducaillou.nc et .com)

RIDET 1 412 915.001

  • Facebook - Grey Circle