LOGO_ABEILLES_DU_CAILLOU.png

RUCHE de

PARTICULIER

LOGO_ABEILLES_DU_CAILLOU.png
IMG_3776.JPG
Année 2022

La ruche GAIAC appartient à Baptiste de la Ruche Nature.

Elle est installée au fond du Mont Mou à Païta,

dans une forêt exceptionnelle puisqu'elle est endémique

à environ 80%.

Dans cette nature luxuriante, les arbres y sont particulièrement grands. 

Le chant du Notou résonne dans cette forêt envoutante, et les fougères arborescentes rivalisent de beauté.

Bapyiste poterie plan serré2021octobre.jpg

Merci aux parrains de la ruche GAIAC

 

         Loïc LE DOUSSAL

         Valérie LENHOF

        Matthieu LESPRIT

        Sandrine  BUFFETEAU

            

AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn

 

         Christina KOINDREDI

         Christian ROBERT

         Violetta BISHOP

          Axelle PANG

        

AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
IMG_3780.JPG
IMG_3840.jpg Baptiste rucher.jpg

La ruche GAIAC est une ruche de Janvier 2019.

La partie en bois qui abrite l'essaim est appelé "corps".

Ce dernier est composé de 10 cadres d'alvéoles cirées.

La reine y pond ses œufs et les ouvrières y stockent de la nourriture.

Baptiste veille à ajuster le volume de la ruche en fonction de la taille de la colonie afin qu'elle ne se fatigue pas à assurer la sécurité et à maintenir la températured'un espace trop grand.

Quand les conditions sont favorables il ajoute une hausse

pour stocker le miel.

Janvier 2022 :

Encore beaucoup de pluie cette année avec la Nina !!!

pexels-bibhukalyan-acharya-1463530.jpg

A nouveau cette année le phénomène climatique la Niña arrose abondamment le Caillou.

C'est une période difficile pour les apiculteurs car les productions sont impactées. Plusieurs raisons à cela :  les fleurs lavées par les pluies réduisent la nourriture des abeilles, elles ne peuvent pas voler sous la pluie et vont butiner seulement pendant les accalmies (et consomment les réserves de miel si besoin) elles sont sensibles à l'humidité qui favorise la prolifération des mycoses et moisissures qui fragilisent la colonie. L'apiculteur de son côté ne peut pas ouvrir les ruches sous la pluie ce qui rend difficile le suivi, la multiplication des essaims, la récolte de miel (d'autant que le taux d'humidité du miel doit être de 18% pour une conservation optimale) et l'accès aux ruchers.

Allez !! patience en attendant le retour du soleil et des butinages !!!

pexels-pixabay-47039.jpg

Mars : petite sortie au rucher entre 2 averses !!!!

275793919_685785742780167_1635723355858795870_n.jpg
276966489_390038975893041_6774604598517664494_n.jpg

Les abeilles sont tellement dans les starting block depuis des mois que dès que la pluie cesse elles travaillent avec frénésie !!!

275790990_505691901286921_2926787721584596205_n.jpg

Les abeilles ont construit au-dessus des cadres, et on voit que cela déborde sur les côté des cadres !!! ça sent bon la récolte !!!

pexels-johann-piber-702931.jpg