LOGO_ABEILLES_DU_CAILLOU.png

RUCHE de

PARTICULIER

LOGO_ABEILLES_DU_CAILLOU.png
IMG_3776.JPG
Année 2022

La ruche GAIAC appartient à Baptiste de la Ruche Nature.

Elle est installée au fond du Mont Mou à Païta,

dans une forêt exceptionnelle puisqu'elle est endémique

à environ 80%.

Dans cette nature luxuriante, les arbres y sont particulièrement grands. 

Le chant du Notou résonne dans cette forêt envoutante, et les fougères arborescentes rivalisent de beauté.

Bapyiste poterie plan serré2021octobre.jpg

Merci aux parrains de la ruche GAIAC

 

         Loïc LE DOUSSAL

         Valérie LENHOF

        Guillemette LEMAIRE

        Olivier  BUFFETEAU

            

AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn

 

         Nicolas RINTZ

         Axelle PANG

         Violetta BISHOP

          Sandrine BUFFETEAU

        

AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
AUTOCOLLANT_Plan de travail 1 copie 3.pn
IMG_3780.JPG
IMG_3840.jpg Baptiste rucher.jpg

La ruche GAIAC est une ruche de Janvier 2019.

La partie en bois qui abrite l'essaim est appelé "corps".

Ce dernier est composé de 10 cadres d'alvéoles cirées.

La reine y pond ses œufs et les ouvrières y stockent de la nourriture.

Baptiste veille à ajuster le volume de la ruche en fonction de la taille de la colonie afin qu'elle ne se fatigue pas à assurer la sécurité et à maintenir la températured'un espace trop grand.

Quand les conditions sont favorables il ajoute une hausse

pour stocker le miel.

Janvier 2022 :

Encore beaucoup de pluie cette année avec la Nina !!!

pexels-bibhukalyan-acharya-1463530.jpg

A nouveau cette année le phénomène climatique la Niña arrose abondamment le Caillou.

C'est une période difficile pour les apiculteurs car les productions sont impactées. Plusieurs raisons à cela :  les fleurs lavées par les pluies réduisent la nourriture des abeilles, elles ne peuvent pas voler sous la pluie et vont butiner seulement pendant les accalmies (et consomment les réserves de miel si besoin) elles sont sensibles à l'humidité qui favorise la prolifération des mycoses et moisissures qui fragilisent la colonie. L'apiculteur de son côté ne peut pas ouvrir les ruches sous la pluie ce qui rend difficile le suivi, la multiplication des essaims, la récolte de miel (d'autant que le taux d'humidité du miel doit être de 18% pour une conservation optimale) et l'accès aux ruchers.

Allez !! patience en attendant le retour du soleil et des butinages !!!

pexels-pixabay-47039.jpg

Mars : petite sortie au rucher entre 2 averses !!!!

275793919_685785742780167_1635723355858795870_n.jpg
276966489_390038975893041_6774604598517664494_n.jpg

Les abeilles sont tellement dans les starting block depuis des mois que dès que la pluie cesse elles travaillent avec frénésie !!!

275790990_505691901286921_2926787721584596205_n.jpg

Les abeilles ont construit au-dessus des cadres, et on voit que cela déborde sur les côté des cadres !!! ça sent bon la récolte !!!

pexels-johann-piber-702931.jpg

Comment est fabriquée la cire ?

La cire d’abeille est une cire naturelle produite par les glandes cirières des abeilles. Ces dernières l’utilisent pour construire les alvéoles qui contiennent le miel, le pollen et le couvain.

Les jeunes abeilles âgées de 12-19 jours (cirières)* produisent de petites écailles de cire à partir de leurs glandes cirières logées dans les 4 derniers segments abdominaux. Cette capacité commence à décroître à partir du 18e- 19e jour jusqu’à la mort de l’abeille.

Capture d’écran 2022-08-03 à 10.58.50.png
Capture d’écran 2022-08-03 à 11.02.51.png

Les écailles de cire produites par ces glandes sont malaxées par les mandibules. L’abeille y incorpore, à ce moment, un solvant d’origine salivaire qui rend son malaxage plus aisé.

La production d’un kg de cire nécessite la consommation

d’environ 7-10 kg de miel !!!

On comprend donc que lorsque la nourriture n’est pas abondante, les cirières ne produisent pas de cire et lorsque la température à l’intérieur de la ruche est trop basse, les bâtisseuses ne peuvent façonner les rayons car le coût énergétique est trop important.

Capture d’écran 2022-08-03 à 11.45.22.png

et la forme hexagonale des alvéoles donne de la solidité à l'ensemble et permet au miel de ne pas couler !!!

Capture d’écran 2022-08-03 à 11.55.36.png

Juin à Août environ : Travaux d'hiver

Les pluies s'éternisent ce qui ne facilite pas la vie des abeilles et des apiculteurs !!!

Nous voilà en saison fraîche et si les abeilles sont au ralenti, ce n'est pas le cas des apiculteurs qui préparent la saison suivante !!!

En effet les hausses retirées après les récoltes ont besoin d'un nettoyage en profondeur. On préconise de changer environ un tiers des cires de la ruche chaque année. En renouvelant régulièrement les cires, l’apiculteur limite l’accumulation
des agents pathogènes et des contaminants auxquels les abeilles sont exposées.

Capture d’écran 2022-08-02 à 16.32.00.png

Après avoir gratté les cadres pour en retirer la cire usagée, l'apiculteur va décaper, nettoyer minutieusement et désinfecter les cadres en bois et la hausse selon différents procédés de son choix (souvent il s'agit de nettoyage au chalumeau, de passage dans une solution d’eau soudée, puis rinçage et blanchissement dans une eau javellisée).

Les résidus de cire seront fondus et filtrés à plusieurs reprises afin d'être recyclés en bougies par exemple.

IMG_2377.JPG

Les fils métalliques des cadres seront soit re-tendus ou remplacés afin de bien maintenir les feuilles de cire.

Capture d’écran 2022-08-02 à 16.55.38.png

Et voilà le travail !!!

IMG_2164.JPG

Juin à Août environ : Travaux d'hiver (suite)

Les résidus de cire provenant des vieux cadres vont être fondus et filtrés à plusieurs reprise puis stockés en pain de cire. Par la suite l'apiculteur pourra les réutiliser en bougies, encaustique, etc...

Capture d’écran 2022-08-03 à 08.53.44.png
Capture d’écran 2022-08-03 à 09.45.06.png

Cette cire est de qualité moindre car elle a servi à accueillir le couvain et de la nourriture pendant plusieurs mois. Vous la reconnaitrez à sa couleur foncée comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous :

Capture d’écran 2022-08-03 à 09.05.29.png

Les blocs de cire pure serviront à refaire des feuilles de cire qui seront placées sur les nouveaux cadres de ruche. Cette cire pure provient des opercules lors de l'extraction du miel (lorsque l'apiculteur coupe la fine couche de cire qui referme les alvéoles), c'est la meilleure cire (c'est une cire récente et qui n'a été en contact que avec du miel).

On  utilise une sorte de gaufrier pour faire de nouvelles plaques de cire :

68669960_453553991898689_2175817366863085568_n.jpg

Les abeilles produisent juste assez de cire pour permettre le renouvellement des cadres, c'est pour cela qu'il est difficile d'en trouver dans le commerce !!

Sachez également que les feuilles de cire pro importées sont obligatoirement traitées afin d'éviter la transmission de maladies dont la Calédonie est indemne. Voici donc pourquoi les apiculteurs qui ne veulent pas de cire traitée doivent nécessairement être auto-suffisant !!

Capture d’écran 2022-08-03 à 09.38.01.png

Pour finir, il restera à poser la feuille de cire sur le cadre filé (tissé avec les fils métalliques). L'utilisation d'une batterie et de cables va permettre de faire très légèrement fondre la feuille de cire qui sera ainsi fixée sur le cadre.

67595623_462553027637121_3668037499692777472_n.jpg

Et voilà un espace de stockage avec du matériel tout propre et bien rangé !!

La belle saison peut commencer !!!!

Septembre : les manguiers sont en fleurs !!! Les abeilles en raffolent !!!

Manguiers, letchis, faux-lilas, palmiers, érythrine,

elles s'en donnent à cœur joie !!!!

Miam le miel va être délicieux !!!

308924241_648349953526412_6898209489307125113_n.jpg